Le cheval de retour en ville

Landivisiau s'honore du titre de Capitale du cheval Breton, comme en témoigne la statue en bronze grandeur nature de Paotr Mad  représentant un postier breton, qui trône fièrement près de l'Hôtel de ville depuis 1983 et rappelle le rôle important du cheval dans le développement de la ville.

 

Aujourd'hui, même si le tracteur a remplacé le cheval dans les champs, ce statut de capitale reste une réalité pour Landivisiau. De nombreux concours de chevaux Bretons et d'attelage s'y déroulent, dont le plus connu est celui de la Pentecôte qui réunit plus de 120 chevaux sur la place du champ de foire.

 De manière plus récente le cheval de selle a connu un fort développement, la présence d'une station des Haras nationaux, de l'hippodrome, et de la Maison Familiale, seul établissement scolaire de Bretagne a être totalement spécialisé dans le cheval renforce encore cette identité liée au cheval. Les concours de sauts d'obstacles, d'endurance, et la fréquence des courses hippiques rythment la vie des Landivisiens.

 Aujourd'hui la Communauté de communes de Landivisiau, en collaboration avec les professionnels, se lance dans la réalisation d'un « équipôle », qui est un stade équestre, ou toutes les disciplines pourront venir s'entraîner et concourir. Cet investissement d'avenir doit concourir au développement de la filière hippique bretonne dans toutes les disciplines équestres.

Actuellement, les élèves de la Maison Familiale étudient la réintroduction du cheval dans la vie quotidienne de la cité : en collaboration avec les élus et les services techniques de la ville, il s'agit dans un premier temps de réaliser l'arrosage des fleurs à l'aide d'une tonne à eau munie d'une pompe tractée par un cheval Breton. L'intérêt est multiple : le cheval est moins bruyant et polluant qu'un tracteur, d'autre part il contribue à renforcer l'identité de la ville.

Ce projet suscite l'enthousiasme des élèves de la Maison Familiale, gageons que d'ici le printemps, il devienne réalité !